HAUT

Lettre au Maire – Venir en aide pour les réfugiés

A l’instar de nombreux français, les élus de Changeons d’èRe se sont émus de la situation des personnes venant de pays en guerre pour chercher refuge en Europe.

Nous avons souhaité que notre ville s’inscrive, dans la mesure des moyens dont elle dispose, dans un réseau de villes solidaires, coordonné par le ministère de l’intérieur afin de venir en aide à ces personnes. Parce qu’avant tout nous sommes des  êtres humains solidaires d’autres êtres humains.

Pour cette raison,  les élus de CdR ont envoyé la lettre ci-dessous à Yves Revillon

Mr le Maire,

Vous connaissez,  comme nous tous, la situation de milliers de personnes réfugiées de guerre qui nous implorent de leur sauver la vie, en les accueillant en Europe en général et notamment en France.

Aujourd’hui,  au regard des valeurs de solidarité de notre pays, et des valeurs de partage et de charité que nous partageons en tant qu’êtres humains, nous vous demandons, Monsieur le Maire,  de bien vouloir intégrer la ville de Bois-Colombes au réseau national des villes solidaires et d’accepter d’aider une ou plusieurs familles de réfugiés de guerre dès qu’ils arriveront sur le territoire.

Les élus socialistes de Changeons d’èRe sont volontaires pour aider la ville à aider ces familles à s’installer à Bois Colombes dans de bonnes conditions.

Sachant pouvoir compter sur vos valeurs humaines, nous espérons votre réponse positive par retour de ce courrier.

Depuis, nous attendons une réponse du maire. Qui ne vient pas. Nous savons que de nombreux Bois Colombiens sont prêts à aider, et sont en recherche d’un endroit qui pourrait coordonner les volontés. Le maire se refuse-t-il à mettre en place, ne serait que cette coordination ? Sans doute, puisqu’à ce jour, il tergiverse encore. Il trouve ça compliqué ! Faire preuve de bonté et de solidarité, c’est compliqué?

 

Si vous souhaitez faire des dons pour aider ces réfugiés (Liste des dons), si vous avez un tout petit peu de temps à leur consacrer, nous espérons que ces adresses vous seront utiles.

 

 

A Bois-Colombes :

La paroisse :

Eglise notre dame du bon secours

31 rue du Général Leclerc 92270- Bois-Colombes TEL : 01 42 42 12 75 FAX : 01 47 80 79 81

Accueil paroissial: Edith GILBERT 01 42 42 12 75 accueilndbs@gmail.com

 

Secours Catholique : http://hautsdeseine.secours-catholique.org/

Madame Patrois

Secours catholique

Délégation des Hauts-de-Seine

34, rue Steffen

92600 Asnières

tél. : 01 41 11 57 87

 

Pour les 44 migrants et réfugiés de Colombes :

 

Centre socio culturel du petit Colombes

Association AVEC

213 rue Colbert

01 47 81 24 91

 

la Cimade : A.S.T.I. ( Association Solidarité Travailleurs Immigrés)

http://www.lacimade.org

549 Rue Gabriel Péri

92700 Colombes

Téléphone :

01 47 85 87 52

Dom’asile (Secours Catholique) :

Secours Catholique (Dom’Asile)

92700 Colombes

3 B Rue Victor Hugo

http://www.domasile.org/

 

 

Pour proposer des logements : Asspciation qui recueille les offres de logements

http://singa.fr/la-communaute/calm-comme-a-la-maison/

 

Associations nationales

http://www.france-terre-asile.org/

 

http://www.interieur.gouv.fr/Accueil-des-refugies-et-demandeurs-d-asile

Site du ministère de l’intérieur qui recense tout ce que les municipalités peuvent offrir pour venir en aide à tous ces demandeurs d’asile.

 

 

Pour tout autre renseignement :

Contact :

Myriam Petit conseillère municipale groupe Changeons d’èRe

Uniquement par mail : myriam.petit@live.fr

Lire la suite
HAUT

L’accueil des personnes réfugiées à Bois-Colombes : un vœu pieux

Les élus du groupe Changeons d’èRe ont demandé à soumettre au vote le vœu suivant :

« L’Union européenne doit actuellement surmonter l’arrivée sur son territoire de personnes provenant de pays en guerre et venant chercher refuge en Europe.

La France, patrie des Droits de l’Homme, qui a inscrit dans le droit d’asile dans le Préambule de la Constitution, a pris des engagements en matière d’accueil d’une partie de ces populations qui ont tout quitté

Et les collectivités territoriales doivent, aux côtés de l’Etat et dans la mesure de leurs moyens, s’associer à l’accueil des réfugiés.

Cela est d’autant plus vrai pour celles de la Région Ile de France au sein de laquelle sont présentes de nombreuses personnes réfugiées en situation de grande détresse.

Considérant la tradition d’accueil de la FRANCE vis-à-vis des personnes victimes de persécutions (rescapés du génocide arménien, républicains espagnols, résistants antifascistes, etc.), notre Ville de BOIS-COLOMBES se doit de participer à l’accueil ou, à tout le moins, à l’aide matérielle et logistique qu’il convient d’apporter à ces réfugiés.

C’est notre devoir d’Elus de la République, notre devoir de Citoyens, notre devoir d’humains.

Le Conseil Municipal, réuni le 6 Octobre 2015, s’engage donc à étudier les modalités permettant l’accueil, à BOIS-COLOMBES, de personnes réfugiées ainsi que les modalités permettant aux Bois-Colombiens d’apporter leur aide. »

Après s’être retranché derrière la tardiveté de communication de ce vœu et une définition « légale » du vœu, le Maire nous a accusés d’exploiter la question des « migrants » (NB : parce qu’il n’a toujours pas compris la différence entre « migrants » et « réfugiés »…) à des fins politiques et de jouer avec la misère du monde pour finalement nous expliquer que la mission d’accueil des réfugiés relève de l’Etat et non des collectivités locales et qu’à son avis, il serait plus opportun d’aider ces populations avant qu’ils ne quittent leur pays de façon à ce qu’elles « puissent vivre de façon correcte sur leur territoire »…

 

Pour écouter l’intégralité de la réponse du Maire :

https://www.youtube.com/watch?v=kTiCJJZKmTg&feature=youtu.be

Lire la suite
HAUT

Courrier envoyé ce jour à Yves Revillon, maire de Bois-Colombes

Mr le Maire.
Vous connaissez, comme nous tous, la situation de milliers de personnes réfugiées de guerre qui nous implorent de leur sauver la vie, en les accueillant en Europe en général et notamment en France.
Aujourd’hui, au regard des valeurs de solidarité de notre pays, et des valeurs de partage et de charité que nous avons en commun en tant qu’êtres humains, nous vous demandons, monsieur le maire, de bien vouloir intégrer la ville de Bois Colombes au réseau national des villes solidaires et d’accepter de recevoir une ou plusieurs familles de réfugiés de guerre dès qu’ils arriveront sur le territoire.
D’autres édiles de notre département ont accepté d’accueillir des réfugiés, à Levallois et Suresne notamment.
Les élus socialistes de Changeons d’èRe sont volontaires pour aider la ville à installer ces familles à Bois Colombes dans de bonnes conditions.
Sachant pouvoir compter sur vos valeurs humaines, nous espérons votre réponse positive par retour de ce courrier.
Veuillez agréer, Monsieur le maire, l’expression de notre considération.
Les élus du groupe Changeons d’èRe :
Isabelle Dahan, Myriam Petit, Franck Puygrenier, Fabrice Peigney.

Lire la suite