HAUT

Approbation de la nouvelle carte scolaire

Lors du conseil municipal en date du 09/02/2016, nous avons fait remarquer que si nous allions voter pour la mise en place de la nouvelle carte scolaire, deux interrogations demeuraient :

La première concerne les possibilités de dérogation : dans la note explicative, n’est évoquée que la possibilité de dérogation pour les enfants affectés, selon la nouvelle carte scolaire, à Paul Bert (PB) et qui souhaiteraient aller à Jules Ferry. L’inverse n’est pas évoqué. Or, nous avons déjà été informé de problèmes relatifs à des enfants en garde partagée qui sont actuellement scolarisés dans la même école PB maternelle (et devaient rester à PB en élémentaire selon l’ancienne carte) et qui, du fait de la nouvelle carte, seront affectés au CP dans deux écoles différentes. Or, la nounou ne peut être à la sortie de PB et à celle de Jules Ferry en même temps. Nous avons évidemment conseillé aux parents concernés de solliciter une dérogation auprès de Mme COLOMBEL. Et nous voulons donc avoir de la part de la majorité municipale la garantie que les demandes de dérogation seront examinées avec attention et qu’il ne sera pas fait un usage brutal de la nouvelle carte scolaire au risque de mettre des familles en difficultés

REPONSE : Chaque cas de demande de dérogation sera étudié (le mieux étant de prendre RV avec Mme COLOMBEL, la Maire adjointe en charge de la vie scolaire).

La seconde est plus complexe : l’analyse des besoins scolaires de 2010 concluait à la nécessité d’augmenter le nombre de classes dans nos écoles de 19 pour aboutir à 133 classes au total en 2020 compte tenu de l’accroissement et du rajeunissement de la population.

C’est du reste en vue de cet objectif qu’ont été lancés les transformations de Pierre Joigneaux (PJ) et St Exupéry qui vont permettre l’ouverture de 22 classes supplémentaires (12 à PJ et 10 à Saint Ex).

Cependant, en parallèle de ces ouvertures, les 14 classes de PB A vont fermer. Même si, en même temps, 4 nouvelles classes vont être ouvertes à PB B, on ouvrira en réalité que 22 -14 + 4 = 12 classes

Il nous manquerait donc, au vu de l’analyse des besoins scolaires, 7 classes.

Ce point a été évoqué en commission et il a été indiqué que l’analyse de besoins scolaires avait surévalué considérablement le nombre de classes et qu’il y aurait une fuite dans le privé.

Toutefois 7 classes de différence correspondent à peu près à 189 enfants de différence (27 enfants par classe), ce qui est conséquent.

Nous nous sommes donc interrogés sur l’opportunité de demander au cabinet ayant effectué l’analyse en 2010 de réactualiser son étude avant de transformer définitivement PB A en autre chose qu’une école.

REPONSE : En fermant PAUL BERT A, la ville pourra plus facilement la rénover, voire rouvrir des classes. Il faut que les parents soient le plus proche des écoles. Pour l’instant, il n’y a que quelques transformations de salles à PAUL BERT A pour créer des salles de motricité. Il restera de la place. Avant de tout transformer, la ville va réfléchir

Lire la suite
HAUT

Echecs aux Echecs (et aux autres associations) dans les écoles

Lors d’un précédent conseil, nous avons interrogé le Maire sur la sortie envisagée des écoles des associations proposant des activités extrascolaires en son sein.

Cela concerne notamment les échecs alors que le cercle d’échecs de Bois-Colombes, qui a le label de club formateur et a fait émerger plusieurs champions, existe depuis 26 ans, est présent dans les écoles de la ville, dans le cadre d’activités extrascolaires, depuis 25 ans et a ainsi permis à de très nombreux bois-colombiens de pratiquer cette discipline (dont l’intérêt éducatif et citoyen est indéniable).

Il nous avait alors été vaguement répondu qu’effectivement, cela était prévu car il s’agissait d’activités extrascolaires qui empiétaient sur les activités périscolaires et que certaines de ces activités allaient revenir au sein des écoles dans le cadre de nouvelles activités proposées au sein des TAP (temps d’activité périscolaire créé par la réforme des rythmes éducatifs).

Renseignements pris, la Mairie a effectivement pris la décision de supprimer toute activité extrascolaire au sein des écoles pour des motifs divers mais totalement inopérants :

–          Les activités extrascolaires mobiliseraient des salles au détriment des TAP : FAUX, la plupart des activités extrascolaires se déroulaient entre 17H30 et 18H30, donc après les TAP qui se terminent à 17H30 ;

–          Des problèmes seraient survenus lors des liaisons entre les animateurs de la ville et les intervenants des associations : est-il nécessaire de sanctionner toutes les associations pour des problèmes ponctuels ne concernant ni toutes les associations, ni toutes les écoles. N’aurait-il pas été plus intelligent de mettre en garde l’association concernée, voire de la menacer de l’arrêt de toute intervention dans les écoles si de nouveaux problèmes apparaissaient plutôt que de sanctionner toutes les associations ?

–          Les enfants ne feraient pas la différence entre les activités périscolaires et les activités extrascolaires ? Ah bon ? Et alors ?

La Mairie a affirmé que cela arrangerait les associations car elles auraient obtenu, en échange, plus de créneaux dans les espaces municipaux autres que les écoles, ce qui va leur permettre d’accueillir plus d’enfants, et que les associations ayant accepté d’intervenir dans le cadre des TAP allaient bénéficier de plus de notoriété et, par conséquent, de plus d’inscriptions.

Là encore, le raisonnement de la majorité municipale est totalement erroné :

–          La majorité des enfants accueillis dans les activités extrascolaires au sein des écoles ne la pratiquerait pas si l’activité concernée se déroulait en même temps mais à l’extérieur de l’école puisque leurs parents travaillent et ne sont pas disponibles à 16H pour accompagner leurs enfants.

–          Seuls les enfants de CM1-CM2 sont susceptibles d’effectuer les trajets seuls entre l’école et le lieu de l’activité puis pour rentrer chez eux. Les autres seront donc lourdement pénalisés puisqu’ils n’auront plus accès aux activités.

–          Les créneaux obtenus par les associations se situent en semaine et en fin d’après-midi, donc à un moment de la journée où, dans leur majorité, les parents des enfants travaillent et ne sont donc pas disponibles. Donc, à supposer que les TAP permettent d’intéresser certains enfants aux activités (ce qui est le but de la réforme), encore faut-il que les enfants puissent continuer de pratiquer l’activité en extrascolaire à un moment où les parents sont disponibles pour les accompagner.

–          Enfin, l’intervention de 3 associations dans le cadre des TAP (échecs, trampoline et tir à l’arc) va être totalement bénévole (les associations ne pouvant, contrairement à ce qui avait été annoncé lors d’un comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs, prétendre à une subvention supplémentaire pour compenser le coût salarial de l’intervenant) et il va falloir un certain nombre d’inscriptions pour payer cet intervenant…

 

En conclusion, comme d’habitude, la majorité municipale a pris une décision sans mesurer l’impact sur les enfants et sur les associations :

–           De nombreux d’enfants ne vont plus pratiquer les activités qu’ils pratiquaient auparavant au sein des écoles car ils ne peuvent faire les trajets seuls ;

–          Les échecs disparaissent des écoles alors qu’il a été démontré que ce sport permettait de développer des compétences mobilisant logique, stratégie, rigueur, concentration, mémoire et capacité d’abstraction qui sont des facteurs de réussite scolaire ;

–          Les associations vont perdre un grand nombre d’adhérents (le club d’échecs, qui avait ainsi 300 écoliers il y a 2 ans, n’avait que 19 inscriptions au forum des associations et en espère 50 pour la prochaine année scolaire !) ;

–          La pérennité de certaines associations (notamment le club d’échecs dont le sport scolaire est la colonne vertébrale) est en jeu puisque les associations, contrairement à ce qu’affirme la majorité municipale avec une mauvaise foi qui frise l’indécence, ne sont pas des sociétés commerciales dont l’objectif est de faire toujours et encore plus de bénéfice et que, par conséquent, la perte d’un certain nombre d’adhérents fragilisera des équilibres budgétaires souvent déjà branlants.

 

En résumé, cette décision montre, une fois de plus, que la pérennité et le développement du tissu associatif de la ville ne fait pas partie des priorités d’Yves REVILLON et de sa majorité (comme l’histoire de la Philotechnique l’a malheureusement fort bien montré) et que le bien-être de la jeunesse bois-colombienne – pourtant de plus en plus nombreuse – est bien éloigné de ses préoccupations.

Lire la suite
HAUT

Enfin une bonne idée de la part de la municipalité

Enfin une rampe d’accès est mise en place pour cette rentrée scolaire à l’école Jules-Ferry. Il faut savoir que les associations de parents d’élèves demandaient sa création depuis de nombreuses années mais que la municipalité l’a toujours refusé prétextant une impossibilité technique.

Pourquoi ce changement ?

La solution technique a enfin été trouvée ? Des personnes ont eu une inspiration pendant leurs vacances ou n’est-ce pas plutôt le respect d’une obligation législative qui arrive à échéance en 2015[1].

Ce que l’on peut reprocher à cette municipalité : cette rampe était une nécessité depuis des années, mais il faut attendre le dernier moment pour qu’elle soit enfin réalisée !

 

[1]La loi du 11 février 2005 sur le handicap oblige au 01 janvier 2015 la mise en accessibilité des personnes handicapées dans les transports collectifs et les établissements recevant du public.

Lire la suite
HAUT

Les menus des écoles de Bois-Colombes

Comment savoir ce que mangera votre enfant qui déjeunera à la cantine cette semaine ? Changeons d’èRe vous propose un accès simple et direct aux différents menus des écoles de Bois-Colombes. Vous pourrez, ainsi, mieux équilibrer les repas du soir, tout en évitant, également, les espiègleries bien connues du type : « J’en ai déjà mangé à midi » ou « on nous force à manger de la viande »…

Un moyen simple de suivre son enfant dans un moment privilégié de sa vie scolaire !

En cliquant sur les liens ci-dessous, vous pourrez télécharger les menus des écoles de Bois-Colombes, identiques pour tous les restaurants scolaires :

Les menus des écoles maternelles :

Février 2013
Mars 2013
Avril 2013
Mai 2013
Juin 2013

Les menus des écoles élémentaires :

Février 2013
Mars 2013
Avril 2013
Mai 2013
Juin 2013
Lire la suite
HAUT

Conseil municipal du 9 juillet 2012 en vidéo

Voici la vidéo du conseil municipal du 09 juillet 2012 de Bois-Colombes.

Dans la première partie, vous y trouverez, les délibérations suivantes :

Petite enfance 

  • Création et mise en place d’une aide pour l’emploi d’un assistant maternel ou parental sous forme d’un prêt remboursable dans intérêt (0’25 »)
  • Adoption du réglement de fonctionnement des établissement et service d’accueil de la petite enfance (6’40 »)
  • Approbation du projet des établissements et service d’accueil de la petite enfance (13’10 »)
  • Approbation d’un avenant à la convention avec les hauts de seine relative à la municipalisation des crèches (18’53 »)
  • Approbation du marché public à conclure avec l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (20’03 »)

Sport

  • Communication sur le rapport annuel de l’excercice 2011 de la piscine (21’18 »)

Aménagement urbain

  • ZAC Pompidou – Le mignon : Approbation de la charte des objectifs de développement durable (24’21)
  • ZAC Pompidou – Le mignon : Approbation de la conventione entre la ville, l’OPDH92 et Bouygues (29’18 »)
    • => Délibération très intéressante car on voit que la mairie n’hésite pas à mettre à disposition les deniers de la ville pour facilité le dialogue entre l’OPDH92 et Bouygues !!!
  • ZAC Pompidou – Le mignon : Acquisition par la ville des emprises, propriétées de l’OPDH92 – Cession de ces emprises à Bouygues(54’55 »)

Conseil municipal du 9 juillet 2012 – Partie 1/2 par changeons-d-ere

 

Dans la seconde partie de la vidéo : 

Aménagement urbain (suite)

 

  • Loi du 20 mars 2012 relative à la majoration des droits à construire : synthèse des avis public et non institution de la majoration sur Bois-Colombes (0’25 »)
  • Compte rendu des préemptions réalisées ou refusées (4’45 »)

Direction de la construction

  • Aménagement d’une classe dans l’école Gramme (5’15 »)
  • Transformation de la salle informatique de l’école La Cigogne en salle de classe (7’26)

Environnement

  • Approbation de la convention de financement pour la construction de la passerelle piétonne et cyclable au-dessus des voies férées (11’05 »)

Direction des affaires juridiques et de l’achat public

  • Rapport d’activité pour 2011 de la commission consultative des services publics locaux (13’20 »)

Finances

  • Modificatif du budget de la commune pour 2012 (22’55 »)

Développement économique et emploi 

  • Subvention complémentaire pour la Philotechnique pour 2012 (26’15 »)
  • Révision du montant de la place pour le marché de noël 2012 (26’47 »)
  • Actualisation du cahier des charges de rétrocession du local sis 5-7 rue Mertens (31’33 »)
  • Compte rendu des préemptions réalisées ou refusées sur les fonds de commerces les baux commerciaux (32’31)

Ressources humaines

  • Mise en œuvre de l’entretien professionnel (33’00 »)
  • Création et suppression d’emplois communaux (40’25 »)

Notes d’informations

Questions diverses

  • Augmentation des actes de violences et raquettes aux abords du Lycées Alberts Camus (44’00 »)
  • Publication sur le site www.boiscolombesensemble.com d’un article (46’10 »)
    • => depuis le conseil municipal, cet article a été purement et simplement retiré.


Conseil municipal du 09 07 2012 partie 2 sur 2 par changeons-d-ere

Lire la suite
HAUT

La municipalité aimerait-elle les enfants ?

Après la diminution de surface de jeux des enfants, dans les différents squares de la ville, la municipalité est pour la suppression de classes sur notre commune. Voudrait-on aimer notre jeunesse que nous lui donnerions de meilleurs signes.

Lire la suite