HAUT

Les vélos à contre-sens…

Lors du conseil municipal en date du 01 octobre Monsieur le Maire pour rejeter la circulation cycliste en double sens dans les rues à sens unique argue du fait que cela serait trop accidentogène. Or une étude menée en 2008 par le Centre d’études sur les réseaux de transport et l’urbanisme (Certu) dans plusieurs villes est arrivée à la conclusion que ce n’est pas plus dangereux que les autres modes de circulation. Ainsi Grenoble a par exemple comptabilisé 6 accidents dans des voies cyclables à double sens sur 257 accidents répertoriés en cinq ans. A Lyon, 6 accidents aussi sur 158 cas. C’est minime ! A chaque fois, les accrochages ont eu lieu à des intersections.
Les conducteurs visualisant mieux les cyclistes peuvent anticiper et passer moins près des vélos, les véhicules ralentissent plus au moment du croisement. Encourager le déplacement à vélo et faire ralentir les voitures ne peut être que bénéfique pour lutter contre la pollution et le bruit en ville. Il faut surtout signaliser ce mode de partage de la route et surtout avoir la volonté politique de l’encourager.

Lire la suite