HAUT

Un endettement toujours aussi lourd

Au 31 décembre 2018, hors dépôt et cautionnement, l’encours de dette brute de la Commune est de 66,50 M€ soit 2 274 € par habitant. Il comprend un emprunt (n°MIS283566EUR004) dont le remboursement du capital restant dû de 5,77 M€ est financé par le fonds de soutien. En définitive, l’endettement net à la charge de la Ville est de 60,73 M€ à cette même date, ramenant ainsi la dette par habitant à 2 077 €.

Même en ramenant à un endettement net, nous dépassons toujours les 2 000 euros par habitant et nous sommes toujours nettement au-dessus de la somme supportée par les communes de taille similaire, ainsi nous remarquons qu’il est supérieur de 959 euros par habitant (2 077 euros contre 1 118,00 euros Source Direction des collectivités locales – Chiffres 2015).

Nous ne pouvons plus nous permettre de nous endetter suite aux investissements excessifs faits ces dernières années qui ont abouti à un doublement de l’endettement entre 2014 et 2018.

Réponse de Monsieur Dannepond : Nous avons voulu faire un effort d’investissement ces dernières années comme le gymnase, la coulée verte, l’agrandissement de 2 écoles de la commune.

Nous ne sommes pas contre l’investissement mais il ne doit pas être démesuré et donc trop onéreux comme les 20 M€ de la rénovation du gymnase omnisports Smirlian.

Quant à la   capacité   de   désendettement (= nombre   d’année   que   mettrait   la   Commune   à rembourser sa  dette  si  elle  y  consacrait  la  totalité  de  son  autofinancement)  la  Ville  mettrait  10,03  ans  (contre  17,02 ans  au  31 décembre 2017) pour rembourser ses 66,5 M€ d’encours de dette au 31 décembre 2018.  Ce bon résultat est à relativiser car il ne faut pas perdre de vue que la capacité d’autofinancement intègre les produits exceptionnels (+ de 2 M€ cette année). D’ailleurs en 2017 où le montant n’était que de 446 891,46 € la Ville mettait 17,02 ans pour rembourser.

On peut donc certes se vanter cette année d’être dans la limite basse du plafond (pour les communes de plus de 10 000 habitants nous devrons nous conformer au respect d’un ratio d’endettement défini comme le rapport entre l’encours de la dette et la capacité d’autofinancement brute exprimé en nombres d’années soit un plafond de 11 à 13 années). Cependant, d’une part plafond ne signifie pas plancher et d’autre part on voit bien que dès que le budget de la commune a une absence de produit exceptionnel conséquent notre montant élevé de dette nous fait dépasser allégrement ce plafond.

Réponse de Monsieur Dannepond : Nous sommes dans le plafond et nous allons poursuivre l’effort de gestion entrepris.

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.