HAUT

Le parc Pompidou aménagé sur la tombe de pavillons

Lors du Conseil municipal en date du 10 avril, la majorité qui se prévaut de protéger l’âme pavillonnaire de Bois-Colombes a fait voter une délibération concernant la démolition des immeubles sis 31 & 36, rue Armand Lépine et 54 & 56, rue Gramme. Quel cynisme ! sachant que des procédures en appel sont en cours. Certes l’appel n’est pas suspensif mais il faut savoir que celui-ci porte sur l’annulation de la saisine qui si elle était actée interviendrait trop tard. En effet, le transport sur les lieux qui est alors exigé ne serait plus possible en raison de la destruction du Bien.

Il faut alors se poser la question de savoir pourquoi nous devons détruire  ces biens préalablement à la réalisation du parc Pompidou et ce, conformément au plan d’aménagement de la Z.A.C. Pompidou – Le Mignon.

Il est vrai que l’intérêt supérieur de l’aménageur ne saurait attendre !

 

4 Biens sont détruits pour faire glisser le parc latéralement. Mais pourquoi ce glissement ?

Car cela permettra à Bouygues de construire de l’autre côté des pavillons avec jardins directement sur le Parc et des immeubles non sociaux avec vue sur le parc.

 

Aussi, nous avons averti les élus qu’ils allaient devoir voter en leur âme et conscience afin d’obtenir un parc aménagé sur la tombe de maisons détruites emportant  la disparition d’histoires humaines, la mise à mort de souvenirs.

Réponse de Monsieur Révillon :

 Vous faites du pathos et d’ailleurs on a déjà réalisé une démolition sur le site d’Hispano Suiza et donc sur la tombe de l’histoire.

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.