HAUT

Avenant à la convention d’objectifs conclue avec Bois-Colombes Trampoline 92 et convention d’objectifs avec POLE ESPOIR TRAMPOLINE

Lors du conseil municipal du 28 février 2018, nous avons voté POUR mais avec des interrogations qui demeurent.

 

Le financement communal de Bois-Colombes Trampoline (BCT) est passé de 89% à 87% de ses recettes puisque le POLE ESPOIR TRAMPOLINE, association distincte, a été « sortie » de BCT (il était du reste étonnant qu’étant une association distincte, elle ait fait partie intégrante de BCT qui est également une association).

 

Nous avons demandé à plusieurs reprises lors de différents conseils municipaux les critères permettant de déterminer le taux de financement communal puisqu’il y a d’importantes différences de financement entre les 3 grosses associations que sont Bois-Colombes Sports, Bois-Colombes Trampoline et le Cercle d’échecs de Bois-Colombes.

Est-ce que le niveau de financement est en corrélation avec le nombre d’adhérents, auquel cas, quel est le nombre d’adhérents de BCT ?

Pourquoi les cotisations de BCT dans les comptes annuels soumis à l’Assemblée Générale sont de 26.100 € alors qu’il est mentionné la somme totale de 86.953 € dans le tableau annexé à l’avenant de la résolution présenté en conseil ?

Combien de sportifs s’entrainent au POLE ESPOIR ? Quelles sont ses ressources propres ?

Où est la convention avec la Fédération Française de Gymnastique pour la mise à disposition de l’entraîneur ?

 

Réponse :

 

  • Le POLE ESPOIR est l’ancien SPORT ETUDES.
  • BCT a régulièrement augmenté le nombre d’adhérents depuis 3 ans.
  • Chaque association présente ses projets et la ville travaille avec chaque association qui demande des besoins différents. Donc, on ne peut pas comparer les associations. Cela peut également dépendre de la qualité de l’encadrement, souhaitée et nécessaire, de la participation de l’association à la vie locale, etc.
  • BCT accueille des athlètes de très haut niveau. Aucune autre association n’a de haut niveau similaire, ce qui explique qu’elle soit plus financée que les autres.
  • La commune va vérifier les différences de montants des cotisations.
  • Concernant le POLE ESPOIR, un entraîneur mis à disposition par la ville est détaché à temps partiel auprès de la FFG pour l’encadrement des athlètes pendant les stages mais il n’y a pas de convention avec la FFG.

 

Nous avons souligné que ce serait bien que les sports prometteurs – tel que le hand-ball – puisse profiter d’autant d’aide et de financement, ce à quoi le Maire nous a répliqué : « on a toujours soutenu le hand, mais il y a toujours au-dessus »…

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>