ZAC Nord : Après l’abandon de la géothermie, le label écoquartier perd de sa couleur !

« il est acté que l’hypothèse de réalisation d’un réseau de chaleur par géothermie sur nappe n’est pas poursuivie dans la mesure où les conditions de viabilité socio-économique d’une telle solution n’ont pu être démontrée lors des consultations menées à deux reprises pour la désignation d’un opérateur délégataire »

 

Il aura donc fallu essuyer deux échecs pour se rendre compte que le projet de géothermie à si peu de profondeur n’était pas viable économiquement et qu’en conséquence, les postulants n’avaient pas d’autres choix que de reporter le risque et donc le surcoût sur les usagers.

 

En résumé, plus de géothermie, des panneaux photovoltaïques qui disparaissent des plans, trois mille m² d’espaces verts perdus entre la perte du square Le Mignon et l’extension du parc Pompidou (10 200 m² ne fait pas moins que 7 500m² plus 6 000 m²), le caractère écologique devient de plus en plus gaguesque. Entre la destruction des espaces verts, les déchets des démolitions, les impacts des constructions etc., le bilan écologique est très largement négatif.

 

Comment alors peut-on parler d’un écoquartier ?