Bois-Colombes Sports une subvention équitable ?

Lors du Conseil Municipal de Juillet, nous avions interrogé la municipalité sur les raisons de l’importance de la subvention versée à Bois-Colombes Trampoline (BCT) qui représente 89% du montant de ses recettes totales. Nous n’avions pas eu de réponse sauf que c’était un sport en devenir et que le club espérait beaucoup d’adhérent d’ici 3 ans.

 Lors du Conseil Municipal  d’Octobre, nous les avions interrogé sur les critères permettant de ne subventionner Bois(Colombes Sports (BCS) qu’à hauteur de 55% alors que BCT est subventionné à 89%. Nous n’avions pas eu de réponse.

 Lors du Conseil Municipal de décembre nous devions voter une convention d’objectifs avec le CEBC.

 Il est évident qu’on doit soutenir les associations de la ville, a fortiori celles qui proposent plein d’activités mais il serait bon de connaître les critères qui conduisent à soutenir plus une association qu’une autre.

 Nous en avons donc profiter pour reposer la question : Qu’est-ce qui justifie que BCS ne soit subventionné qu’à hauteur de 55%, soit 790.000 € en 2017 (incluant la mise à disposition du personnel et les subventions en nature) alors que BCT est subventionné à hauteur de 89%, soit 200.000 € en 2017, et que le CEBC est subventionné à 71%, soit 231.000 € en 2017 ?

 

Pour rappel : BCS a 2600 adhérents, le CEBC en a environ 250 et BCT n’en a qu’une centaine 

(NB : lors du Conseil de Juillet, Mme LEMETRE nous a affirmé que BCT comptait 300 adhérents).

Or l’examen des recettes de cotisations, soit 25.000 € prévisionnels en 2017, aboutirait à ce que le coût annuel de l’adhésion soit de 83€ en moyenne pour 300 adhérents. Mais le coût annuel affiché sur le guide du temps libre (qui est encore uniquement en ligne alors qu’on avait demandé à ce qu’il revienne en guide papier) varie de 150 € à 350 €. Il est donc totalement impossible que l’adhésion moyenne soit de 83 € et donc que BCT ait 300 adhérents