Un prix de restauration scolaire pris en charge par la Mairie a minima

Le prix des activités et des services soumis à quotient familial est déterminé en appliquant au prix de revient réel un coefficient de pondération. Ainsi, plus le coefficient de pondération est élevé, moins le prix est élevé.

Or, nous avons constaté que le prix de revient de la restauration scolaire n’était pondéré qu’à 10% alors que le tarif des activités culturelles adultes était pondéré à 64%.

Nous avons donc souhaité savoir quelles étaient les motivations de la majorité municipale pour appliquer tel ou tel coefficient de pondération à telle activité ou tel service.

Réponse (qui n’en est pas une) de Madame Mariaud : Le coefficient de pondération est fixé par rapport au prix réel (ça, merci, nous avions compris). Dans le cadre de la restauration scolaire (prix de revient du repas à 7,91 €) nous sommes proches du coût de revient (ça aussi, nous l’avions constaté et on en demandait justement la raison).

Conclusion : la majorité municipale fait le choix de financer prioritairement les activités de loisirs des adultes plutôt que de faciliter l’accès à la cantine (et donc à un certain équilibre alimentaire) du plus grand nombre d’enfants bois-colombiens.