HAUT

Répit pour la Philotechnique

C’est le soulagement chez les 53 salariés de l’APBC (Association philotechnique de Bois-Colombes).

Le tribunal de grande instance de Nanterre a validé vendredi un accord qui permet à l’association de formation d’échapper à la liquidation judiciaire. A l’origine des soucis : le bras de fer qui oppose, depuis 2002, la présidence de l’APBC et deux salariés, qui réclament plus de 500 000 € d’arriérés de salaire. En décembre dernier, le président de l’APBC avait déclaré la cessation de paiement et le conseil régional suspendu ses subventions. Depuis, le président a changé et un mandataire judiciaire a été nommé. Le délai d’observation a été porté jusqu’à fin
septembre. Dans une lettre adressée au sénateur (PS) Philippe Kaltenbach, qui soutient les salariés, la région a promis d’assurer
« ses engagements financiers » car elle a « à coeur de poursuivre ce programme de promotion sociale ».
Le Parisien

01/07/2014

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.