HAUT

La philo en danger

Le silence assourdissant du Maire face aux difficultés de La Philotechnique risque de contribuer au licenciement de 56 salariés.

Isabelle DAHAN et les élus du groupe d’opposition Changeons d’èRe ont appris avec stupéfaction la décision du Président de l’Association Philotechnique de Bois-Colombes (dont la gestion très contestée a entrainé ces derniers mois la démission de nombreux administrateurs) de déposer une déclaration de cessation de paiements pouvant aboutir à une liquidation judiciaire.

La Philotechnique ou la « Philo » a été fondée en 1878, avant même la création de Bois-Colombes. Elle représente une valeur incontestable pour notre ville et pour ses habitants mais également pour le département et tous les alto-séquanais puisqu’elle dispense de nombreuses formations professionnelles ou de culture générale, dont celles du CNAM1 et elle emploie 56 salariés.

Le Président de l’Association motive sa décision par un litige avec deux salariés à qui il refuse de régler de très importantes sommes dues à la requalification de leur contrat de travail en CDI (environ 500.000€  à eux deux).

Malgré plusieurs décisions de justice donnant systématiquement gain de cause aux salariés, le Président de l’Association persiste à contester le principe de cette créance et a déposé un nouveau pourvoi en cassation (pourvoi qui entraîne évidemment de nouveaux et importants frais d’avocats).

Cette volonté de mettre la Philo en liquidation ne peut être justifiée par le fait que l’association ne disposerait pas des sommes demandées puisque le CNAM1 régional s’est engagé par écrit dès 2006 à régler le montant des condamnations à la place de l’Association au-delà de 165.000 €.IMG_0066

On s’interroge alors… Quelle est la véritable motivation du président de l’association ? Et pourquoi M. Yves REVILLON, parfaitement informé de la situation2, se refuse-t-il à la moindre intervention en faveur de la sauvegarde de cette institution communale et de l’emploi de ses 56 salariés ?

A une époque où la formation, notamment professionnelle, prend  une place de plus en plus  importante tant dans le parcours de vie de chacun, nous devons tout mettre en œuvre pour sauvegarder l’Association Philotechnique.

C’est pourquoi Isabelle Dahan et les élus du Groupe Changeons d’èRe agissent pour la sauvegarde de la Philo et dénoncent le silence assourdissant du Maire de Bois-Colombes face à la situation et demanderont des explications à Monsieur REVILLON.

De plus, l’association Changeons d’èRe lance une pétition que vous pouvez signer en ligne ici.

Télécharger la version papier 

1 commentaire. Ecrire un commentaire

  1. Pingback: Au moins 12 raisons de ne pas voter Yves Revillon | Changeons d'èReChangeons d'èRe

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.