HAUT

La fable de l’identité pavillonnaire à Bois-Colombes

Bois-Colombes bétonné par un maire qui prétend défendre son identité pavillonnaireA plusieurs reprises dans le journal de Bois-Colombes, Yves Révillon, maire depuis 1995, s’est présenté comme le défenseur héroïque de l’identité pavillonnaire de la ville. Cette posture, prise après avoir annoncé partout qu’il serait candidat à un quatrième mandat, n’est qu’une fable électoraliste.

Une identité pavillonnaire toute relative

C’est sûr ! Bois-Colombes est une ville agréable en particulier grâce à ses nombreux pavillons qui permettent d’avoir un sentiment d’espace et de vue dégagée.

Pour autant il ne faudrait pas oublier que les pavillons concernent moins de 20% des habitants. Leurs jardins sont inaccessibles à quatre Bois-Colombiens sur cinq, qui doivent se contenter d’une des plus mauvaises offres d’espaces verts publics du département.

En effet, la grande majorité des espaces verts de Bois-Colombes sont privés. L’espace restant est dense, très dense. Bois-Colombes, malgré les apparence, fait partie des 20 villes les plus denses de France, et cette situation se renforce d’année en année.

Un défenseur imaginaire

Yves Révillon a été élu pour la première fois en 1995. Lors du recensement suivant, en 1999, Bois-Colombes, avec 23 885 habitants, était classée à la 21ème place des villes les plus denses de France. Après 15 ans de mandats (en 2010), Bois-Colombes est passé à la 17ème place ! Et le quartier des Bruyères n’explique pas tout : avec la ZAC PLM ou encore les différents projets en cours, ce sont des dizaines de pavillons qui ont été ou vont être détruits au cours de ses mandats (voir notre galerie photo).

Non Monsieur Révillon, vous n’êtes pas le pourfendeur des bétonneurs. Avec la ZAC PLM, vous voulez remplacer 240 logements par plus de 1,100. A quoi rime cette posture de défenseur des pavillons alors que vous faîtes exactement le contraire ? A une chose et une seule : vous avez annoncé que vous souhaitiez être candidat à votre succession. Et comme vous savez qu’on peut vous reprocher la disparition de nos pavillons, vous tentez aujourd’hui de vous poser comme leur défenseur. Prendriez-vous vos administrés pour des imbéciles ?

 

 

 

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.