HAUT

Centre 72 : « Histoire et mutations de Colombes, Bois-Colombes et La Garenne-Colombes »

Prochain carrefour du centre 72 le jeudi 16 février à 20h30 :

« Histoire et mutations de Colombes, Bois-Colombes et La Garenne-Colombes »

avec Christian Gallot, diplômé de Scences-Po, auteur de Nouvelle histoire de Bois-Colombes, de Louis-Philippe à Charles de Gaulle (1845-1945)

C’est l’histoire d’un divorce. Après une lutte acharnée, le vieux bourg de Colombes perd ses nouveaux villages : Bois-Colombes en 1896 et La Garenne-Colombes en 1910, qui deviennent des communes autonomes. C’est aussi l’histoire d’une expansion urbaine, en cette deuxième moitié du XIXe siècle, qui s’étirent le long des nouvelles voies du chemin de fer, la ligne de Paris à Saint-Germain et celle de Paris à Argenteuil.

La création d’une station au Bois de Colombes en 1857 marque le début de l’urbanisation d’un espace qui n’était plus guère un bois, mais surtout des landes réserves de gibier, comme l’était depuis plus longtemps la Garenne. 70 habitants en 1856, 5 308 en 1886 et un village qui devient plus grand que le village centre, Colombes, parce plus proche de Paris. Et rapidement, l’envie de s’affirmer, de prendre son autonomie.

Avec l’arrivée de nouveaux habitants, suit l’installation de fermes et de commerces de bouche, puis de services, puis des ateliers, pour finir par de la grosse industrie, les parfums, l’aviation. Mais aussi, dès le début, la spéculation immobilière, et déjà l’amorce d’un zonage géographique et social. Comme quoi…

Christian Gallot s’est penché sur cette histoire locale et raconte comment ces deux villages sont nés, comment ils se sont développés et ont conquis leur indépendance. Vingt ans de réunions publiques, de pétitions, de démarches, jusqu’au statut communal octroyé par l’Assemblée nationale et le Sénat. Un divorce donc, puis un siècle de vie séparée qui, ironie de l’Histoire, débouche aujourd’hui sur un rabibochage, une intercommunalité. Autre temps, autre monde.

Diplômé de sciences politique, Christian Gallot a fait sa carrière dans le crédit, au cinéma et à la télévision. Il consacre sa retraite à l’histoire locale et est l’auteur de Nouvelle histoire de Bois-Colombes. De Louis-Philippe à Charles de Gaulle (1845-1945).

Plus d’infos ici.

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.