HAUT

Sondage : Pour ou contre la vidéosurveillance à Bois-Colombes

La municipalité de Bois-Colombes a voté dans le budget 2010, l’installation de 36 caméras de vidéosurveillance dans Bois-Colombes pour un montant total de 1,800,000 €. Changeons d’èRe vous propose par l’intermédiaire des commentaires cet article de donner votre opinion sur le sujet.

2 commentaires. Ecrire un commentaire

  1. helene cellier

    Bonjour,
    Vous dites qu’il y a peu d’infractions et d’agressions mais cela ne me semble pas tout à fait vrai. L
    Les systèmes de vidéo surveillance permettent de renforcer rapidement et efficacement la sécurité des personnes et des biens et aux habitants des communes équipées de vivre plus sereinement.
    Pourquoi se passer des avantages des avancées technologiques ? au nom d’une soi disant protection de la vie privée mais dans la rue il ne me semble pas que la vie privée soit très exposée …

    • Antoine Robert

      Bonjour,
      D’après les études que j’ai pu lire (dont voici un résumé), la vidéo-surveillance permet surtout de diminuer le sentiment d’insécurité. Mais en terme d’efficacité, même si ça a un effet, il est très faible par rapport aux sommes engagées. Par exemple, pour Bois-Colombes, l’installation des caméras a été accompagnée par l’embauche de 8 personnes pour surveiller les écrans… En mettant l’argent mis pour le fonctionnement en plus, nous aurions pu mettre une dizaine de personnes à faire des maraudes dans les rues de la ville, ce qui aurait été sans doute plus productif !
      En soit, nous ne sommes pas contre la vidéo-surveillance : dans certains contextes, elle a une efficacité (en particulier dans les espaces clos : parking, transports…). Mais dans les rues, elle ne fait souvent que déplacer le problème.
      Enfin, concernant la vie privée, il y a quelques bémols à mettre tout de même. En soit l’utilisation normale des caméras ne pose pas de problème. Mais leur installation permet des dérives : espionnage des opposants politiques, surveillance par des opérateurs de personnes qu’ils connaissent… Et alors qu’on demande à Google de ne pas diffuser les visages pris en photos dans Streetview pour des raisons de confidentialité, les mêmes raisons se posent pour la vidéo-surveillance qui même si elle est encadrée conserve les déplacements, les rencontres, les comportements des personnes pendant 21 jours.
      Bref, c’est un vrai débat, pour lequel, comme pour beaucoup, nous estimons que la ville n’a pas su créer la concertation nécessaire dans la ville, obligeant l’opposition à critiquer le projet de façon un peu caricatural alors qu’en réalité un débat de fond aurait du être engagé (position des caméras, formations des opérateurs, solutions alternatives…).

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.